• thierrymudry

Un autre islam...


Le webmagazine Philitt a publié récemment en ligne l'extrait d'une lettre de l'émir Abdelkader en date du 11 juillet 1862 adressée à l'évêque d'Alger. Ce dernier, dans une missive envoyée plusieurs semaines auparavant, avait remercié l'émir d'avoir protégé au cours des mois précédents les chrétiens de Syrie que des Druzes et d'autres musulmans avaient entrepris de massacrer.


L'émir Abdelkader, héros de la résistance algérienne à la conquête française exilé à Damas, maître soufi et franc-maçon, répondit au prélat français en ces termes:


" Votre lettre éloquente et votre brillant message me sont bien parvenus. Ce que nous avons fait de bien avec les chrétiens, nous nous devions de le faire, par fidélité à la foi musulmane et pour respecter les droits de l’humanité. Car toutes les créatures sont la famille de Dieu et les plus aimés de Dieu sont ceux qui sont les plus utiles à sa famille.


"Toutes les religions apportées par les prophètes depuis Adam jusqu’à Mohamed reposent sur deux principes : l’exaltation du Dieu Très-Haut et la compassion pour ses créatures. En dehors de ces deux principes, il n’y a que des ramifications sur lesquelles les divergences sont sans importance.

Et la loi de Mohamed est, parmi toutes les doctrines, celle qui montre le plus d’attachement et donne le plus d’importance au respect de la compassion et de la miséricorde, et à tout ce qui assure la cohésion sociale et nous préserve de la dissension.


"Mais ceux qui appartiennent à la religion de Mohamed l’ont dévoyée. C’est pourquoi Dieu les a égarés. La récompense a été de même nature que la faute..."


Illustration : Abdelkader sauvant les chrétiens de Damas en 1860 tableau de Jan-Baptist Huysmans (1826-1906) réalisé en 1861




L'émir Abdelkader




ABONNEZ-VOUS AU BLOG DE LA G.L.I.F