top of page
  • Photo du rédacteurITER

LE G.A.D.L.U


Notre TCF Gérard Lefèvre nous propose une lecture personnelle autour de cette référence commune à tous les Francs-maçons de tradition, réguliers ou ... autres. Il rappelle deux personnalités de la vague occultiste du XIXe siècle. Il écrit :


Si l’évocation de l’Architecte est à différencier, pour certains, de celle d’un Dieu dogmatique, recherchons ce qui est évoqué sous ces termes :

« Il est vrai que pour nous, Judéo-chrétiens, il est d’usage de penser et d’évoquer le Dieu de nos religions, quand nous parlons du Grand Architecte ».

Si cette appellation vient du grec « arkhitektôn » qui signifie « maître charpentier » on ne peut pas en déduire qu’il désigna le « constructeur en chef de monument ». On retiendra pour cette tâche particulière de bâtisseur plutôt le terme de « Maître d’œuvre ou de Maître Maçon ».

Dans l’Ancien Testament, le mot en lui-même ne s’y trouve que trois fois :

· Hébreux chapitre 10 « Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur »,

· Exode 25:8-9 Ils me feront un sanctuaire, et j'habiterai au milieu d'eux. Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d'après le modèle que je vais te montrer

· Psaume 126/127 : Si Dieu ne bâtit la maison, en vain travaillent les maçons.

Et dans le nouveau testament c’est le père de Jésus qui est « arkhitektôn », soit « charpentier ». Est-ce un signe ?

Sous réserve d’une étude plus précise, l’expression apparaît aussi dans L’Épître aux lecteurs de l’édition de 1567 de l’Architecture de Philibert Delorme, dans laquelle l’auteur évoque « ce Grand Architecte de l’Univers, Dieu tout puissant » qui a placé les sept planètes dans le ciel pour gouverner la terre. Plus loin, il ajoute :

« Dieu est le seul, le grand et l’admirable Architecte, qui a ordonné et créé de sa seule parole toute la machine du monde tant céleste que terrestre, avec un si grand ordre, une si grande mesure, et si admirables proportions, que l’esprit humain sans son aide et inspiration ne peut la comprendre… »


Ainsi dit Jules Boucher, de conviction alchimiste et occultiste : « n’érigeons pas le Grand Architecte de l'univers en un objet de croyance. Voyons-y un symbole à étudier, comme un autre afin de construire nos convictions personnelles."



Oswald Wirth (1860/1943), autre occultiste, adepte du tarot, martiniste et rosicrucien (Ordre Kabbalistique), écrit que Le rituel anglais, tel qu’il fut introduit sur le continent, à la période la plus active des Lumières, était loin de donner satisfaction au génie de notre peuple, qui veut que tout soit logiquement coordonné. Les maçons Français éprouvèrent donc, dès le début, le besoin de retoucher ce qui leur semblait assez mal venu.



Ces lignes sont plus nationalistes que tout ce que certains « auteurs » ont pu écrire ! Mieux, elles ont une forme d’aversion. Leur sens littéral lui-même l’indique.

Dans la bouche d’un maçon, imbu d’universalisme, elles sont illogiques et même grotesques.

Toutes les Grandes Loges du monde professent, suivant la tradition, l’existence d’un Dieu et en donnent cette fameuse définition « A la gloire du Grand Architecte de l’Univers ».

Le Grand Architecte comme tout ce qu’on rencontre en maçonnerie, est-il un symbole pour certains ?

Pour ceux-là, un symbole ne s’adore pas ...

L’essentiel pour les initiés, c’est que leur conception, quelle qu’elle soit, correspondent à une réalité.

Or le Grand Architecte, sans doute parce qu’il est moins transcendant pour certains que le Dieu des théologiens, fait allusion à une entité qui existe incontestablement, car le travail constructif des francs-maçons s’inspire d’un idéal propulseur d’une formidable énergie.

Une force supérieure à eux même fait agir les maçons et coordonne leurs efforts avec une intelligence qu’ils sont loin de posséder individuellement. Tel est le fait brutal qui se constate et devant lequel nous nous inclinons

Que chacun l’interprète à sa guise. Libre aux imaginatifs de se figurer ce qui leur plait ; s’ils sont influencés en cela par des réminiscences, quand elles s’attaquent à une réalité trop vaste et trop haute pour se laisser contenir en l’étroitesse d’une faible mentalité humaine.

A jamais le mystère nous obsédera, sachons lui réserver sa part, afin de nous attacher sans distraction à notre tâche positive.

Or comme je viens de le dire, un symbole ne s’adore pas, car le penseur à qui il s’adresse s’efforce d’en saisir la signification.

Le symbolisme s’oppose à toute idolâtrie et conduit à un idéalisme réservé aux initiés par la force des choses, car les croyants matérialistes, qui matérialisent l’esprit, ne parviennent pas à saisir la portée du mot symbole.

Devenons symbolistes en philosophie et notre vision mentale y gagnera en profondeur et en étendu. Les symboles nous aideront à tout comprendre et nous préserveront de toute étroitesse d’esprit.

Ils nous rendront indulgents à l’égard des images caricaturales, qui traduisent les impressions recueillis par l’intelligence humaine dans son aspiration à pénétrer l’insondable mystère dont elle est obsédée.

Quant au Grand Architecte de l’Univers, libre aux maçons déistes ou théistes de l’identifier avec le Créateur, libre aux autres de sous-entendre exactement tout ce qu’ils croiront vrai par cette formule.

Nulle part, il n’est question de proposer le Grand Architecte comme un pur symbole.

Aucune édition postérieure du code maçonnique, aucun rituel du XVIIIe siècle, voire aucun auteur maçonnique n’a jamais dit que le Grand Architecte n’était qu’une formule symbolique, abandonnée aux disputes individuelles des initiés.

Voilà pourquoi nous devons continuer à tailler notre pierre brute, afin qu’elle devienne parfaitement cubique. Une fois ce travail réalisé, nous pourrons reprendre notre place dans l’édifice et fusionner avec le Tout, et par conséquent avec le Grand Architecte de l’Univers.

Pour conclure, Souvenons-nous aussi des propos de saint Augustin sur le Prologue de l’évangile de Jean : « ‘[…] et le Verbe était Dieu’… si tu ne peux arriver à le comprendre, attends de grandir, c’est une nourriture trop grande pour toi. »

GL 07/2023


370 vues0 commentaire

Comments


bottom of page