• ITER

Imagination et Entendement ("Intellect") en Franc-maçonnerie … en temps difficiles.

L’impossibilité de se réunir physiquement en Tenues dans nos locaux habituels, même si elles se font quelquefois in situ dans des conditions quelque peu difficiles (masques, distances, couvre-feu … en attendant un troisième confinement ou restrictions « plus serrées » ?) ou plus couramment, sont remplacées par des réunions en visioconférence, conduit à se poser une question fondamentale : comment pouvons-nous maintenir la pratique maçonnique traditionnelle dans un tel contexte ? Et cela, sachant que, de toutes façons, à quoi que l’on recoure, les cérémonies d’admission et d’avancement resteront impossibles en l’état. Sans parler du maintien des liens à peine créés avec des candidats depuis mars 2020 !

Lorsque l’on se réunissait dans un local maçonnique approprié, l’environnement matériel venait au secours de nos besoins de se sentir « ailleurs » loin de l’environnement matériel et familier de nos logements ; et lorsque les rituels se mettaient en route, nous sentions que l’espace-temps sacré s’installait progressivement. Nous étions alors prêts à recevoir les bienfaits et privilèges de la transmission du Rite et donc de l’initiation. L’entendement (ou « l’intellect »), animé au départ par l’imagination favorisée par le décorum installé, était libéré du besoin de savoir « où l’on était ». Il suffisait de tourner les regards vers les colonnes, les piliers centraux, les vêtures des officiers, l’agencement des places d’offices, les symboles du Métier, les tableaux de Loge, etc. Les pensées individuelles se libéraient, la valeur des mots, les messages des symboles, prenaient forme et sens en nous.

À présent et depuis mars 2020, une difficulté sérieuse s’est imposée dans nos visioconférences : l’absence de décorum autour de nous, isolés que nous sommes derrière nos écrans et environnés de nos meubles que nous voyons tous les jours. Pour lever quelque peu cette difficulté, il est devenu nécessaire d’augmenter considérablement notre capacité de décentrement hors de notre environnement domestique familier par un gigantesque effort d’imagination totalement mental cette fois et non plus visuel. Car si nous tournons nos regards autour de nous ou si nous les fixons sur l’écran, rien ne vient évidemment à notre secours pour nous suggérer que nous sommes dans un lieu maçonnique. Or sans cet effort d’imagination, que pourrait bien devenir la réunion maçonnique via Internet ? Une réunion d’amis ? Un échange de propos et de débats ? un salon de convivialité ? Resterait-il quelque chose d’initiatique, c’est-à-dire de maçonnique ? Sans imagination, l’entendement n’est plus activé par ce qui lui est nécessaire : l’environnement matériel maçonnique. Et du coup, les pensées et idées ne naissent plus du substrat maçonnique mais de la fantaisie littéraire, de l’art oratoire, de savoirs culturels ou de langages « standard » de chacun, avec effet initiatique donc nul.

Matériellement, nous ne pouvons évidemment rien changer à ce niveau. Mais pour que l’imagination de nature maçonnique puisse être crée a minima, et que l’entendement prenne le relais également a minima, l’animateur de la réunion en visioconférence peut inviter les participants aux « Travaux en visioconférence » (et non pas seulement « à la visioconférence ») à pallier l’environnement maçonnique manquant, par des recours à des éléments des rituels, tels que, par exemple, l’Illumination de la Loge, virtuelle naturellement, l’ouverture au Grade travaillé, des intervention sur des sujets strictement maçonniques avec discipline de prise de parole (vouvoiement imposé), la chaine d’union virtuelle et la clôture des Travaux de visioconférence au Grade travaillé, ainsi que d’inciter à s’habiller quelque peu formellement.

D’autres suggestions sont naturellement possibles. Elles seront les bienvenues sur ce blog à l’adresse iter43185@gmail.com.


265 vues0 commentaire